fr ar

Nos Ambassades

Nos consulats

Ambassades étrangères

Consulats étrangers

Newsletter

خطاب معالي الوزير في قمة الأردن

خطاب معالي الوزير أمام البرلمان العربي

Le Ministre des Affaires Etrangères intervient devant le Conseil des Ministres des Affaires étrangères de l’OCI

---010.07.17

Son Excellence Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Dr Isselkou Ould Ahmed Izid Bih, a prononcé aujourd'hui, à Abidjan, un important mot, devant la 44e Session du Conseil des Ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), qui se tient actuellement en Côte d’Ivoire.
Ci-dessous l’intégralité de cette allocution :
« Monsieur le Président,

Altesses et Excellences,

Son Excellence Monsieur le secrétaire général,

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

J’aimerai d’emblée, vous présenter mes sincères remerciements et ma gratitude, à la République sœur, au peuple et au gouvernement de Côte d'Ivoire, pour l'accueil chaleureux et l'hospitalité généreuse ainsi que pour la désignation du ministre ivoirien des affaires étrangères, M. Marcel Amon-Tanoh, à la tête de cette présente session, lui faisant part de mes sincères félicitations et, lui souhaitant plein succès dans ses fonctions à la tête de notre Conseil.
Je tiens également à féliciter Son Excellence Monsieur le ministre des affaires étrangères de l'Ouzbékistan sœur, M. M.Abdulaziz Kamilov, pour les efforts fructueux déployés, pour impulser la marche de notre espace islamique commun.
Nos remerciements vont aussi, à Son Excellence le secrétaire général de l'organisation, Dr Youssef A. Al-Othaimeen, pour ses louables efforts, pour permettre à l’OCI, d’aller de l’avant et de réaliser davantage d’exploits dans ses nobles missions.

Altesses et Excellences,
Les travaux de notre actuel Conseil ministériel, sont organisés sous le thème « jeunesse, paix et développement dans un monde de solidarité » ; un choix qui vient à point nommé, répondant aux défis posés ; en raison de la place avant-gardiste, occupée par les jeunes, dans les politiques sécuritaires économiques et culturelles ; la sécurité étant une condition sine qua none de tout processus de développement fiable.
Nous sommes aujourd’hui, interpellés plus que jamais, à enraciner des règles d'action, pour relever les défis communs. Des règles fondées sur des concepts et des valeurs capables d’immuniser les jeunes, par le savoir, la culture de la modération et de la tolérance, afin de hisser le niveau d’éveil, pour parer à la dérive, derrière des idées subversives, exploitées par des organisations versées dans l'extrémisme et l’excès, pour endoctriner des groupes de jeunes.
Ces phénomènes réunis constituent l’un des plus grands défis de l'époque.

Consciente de leur portée, la République islamique de Mauritanie, a mis en place, sur la direction de Son Excellence le Président de la République, Monsieur. Mohamed Ould Abdel Aziz, une stratégie nationale, axée sur l’amélioration du niveau du système éducatif en général et du secteur de la formation professionnelle en particulier.
Ainsi, plusieurs institutions spécialisées ont été créées, afin d’harmoniser l’’offre pédagogique aux besoins du marché du travail.
Des écoles d’excellence ont été également ouvertes, afin de parrainer les lauréats ; induisant des impacts positifs sur les résultats des concours nationaux et des conclusions de l’enseignement de façon générale.
L’agence nationale pour la promotion et l'emploi des jeunes (ANAPEJ), créée aussi dans le même contexte, a assuré l’accès à des opportunités de travail, dans le cadre de la discrimination positive, aux groupes sociaux les plus vulnérables.

L’Etat a garanti par ailleurs les libertés individuelles et collectives, libéralisé l'espace audio-visuel, pour jouer pleinement son rôle stratégique, adopté le dialogue comme approche conduisant au consensus sur les constantes nationales.
Un Haut Conseil de la Jeunesse a été aussi investi, témoignant l’intérêt accordé à la jeunesse.
Altesses et Excellences,
Nous passons en revue dans cette présente session, un agenda riche, portant sur de nombreuses questions qui préoccupent le monde islamique, dont en priorité la question palestinienne.

Partant de notre responsabilité historique, nous affirmons notre attachement indéfectible aux droits du peuple palestinien, à la dignité et à la souveraineté, à continuer à soutenir sa ferme lutte, à consacrer tous les efforts afin de trouver une solution globale, juste et durable, aboutissant à la création de l’Etat palestinien avec El Qods-Est, comme capitale.

La sécurité dans la région du Sahel représente un objectif important pour la Mauritanie. Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, n’a épargné à ce propos, aucun effort, pour vaincre les forces du terrorisme et de l'extrémisme, et dont le plus récent, est la tentative de mise en place, d’une force commune entre les cinq pays du Sahel ; capable de relever les défis sécuritaires existants dans la sous-région.
A propos de la Libye, la Syrie et le Yémen, nous appelons les parties dans ces pays frères à lutter contre la division, afin d’arriver à des résultats positifs, permettant de rétablir la sécurité, la stabilité et l'unité des territoires et de préserver l'indépendance et la dignité du peuple.
Partant de notre foi dans les principes de l'organisation, nous appelons les États membres à la nécessité de respecter ces principes et renouvelons notre soutien à la déclaration publiée par le Secrétariat général de l'OCI, en date du 06/05/2017, relative aux rebondissements
dans la zone du Golfe arabe.
Nous souhaitons enfin, une éclatante réussite aux travaux de notre présente session ainsi qu’à atteindre les objectifs que nous ambitionnons ; conformément aux espoirs des peuples de notre espace islamique
.

Ministre Déléguée

Rejoignez-nous